Agir avec les peuples oubliés ICRA International

+

Pandémie : distribution de riz aux réfugiés Karen en Thaïlande

Selon notre correspondante sur place, la Thaïlande est encore, à la mi-mai, relativement épargnée par la pandémie. 
A la demande des réfugiés Karen, qui sont confinés et qui ne peuvent plus travailler et subvenir à leurs besoins alimentaires, nous avons organisé des distributions de riz.

Dans les nombreux camps de réfugiés Karen, le long de la frontière birmane-thaïe, aucun cas de Covid-19 n’est à déplorer. Dans la région de Tak, à l’ouest de la Thaïlande, 4 personnes seulement ont été infectées par le virus en avril.

Avec les dons reçus, notre correspondante a acheté quelques centaines de sacs de riz : en effet de nombreuses familles des villages clandestins n’ont plus aucun revenu. Les membres de ces familles qui travaillaient dans les usines et les champs sont confinés chez eux et ne peuvent ainsi toucher leur maigres salaires. Seuls les manoeuvres sur les chantiers de construction continuent à travailler. Le prix du riz est en augmentation, les réfugiés se sont endettés sur les prochains mois de travail.



Ce riz est distribué en priorité aux populations les plus démunies, notamment dans les villages clandestins, lors des tournées médicales de l’équipe de notre correspondante.

Courant avril, nous avions également décidé de participer au soutien de ces populations démunies par l’achat préventif de masques de protection (En effet, ces populations seraient sans aucun doute fortement touchées en cas d’arrivée de la pandémie. Ces réfugiés s’entassent dans des camps où au sein de villages clandestins isolés où la promiscuité est de mise, souffrent de malnutrition souvent sévère et parfois de pathologies graves (tuberculose, diabète, etc.). L’offre médicale est quasi inexistante. Le virus pourrait alors se propager rapidement sans que les personnes infestées et malades puissent être prises en charge dans de bonnes conditions).

Mais heureusement, sur le terrain, les masques ne semblent pas manquer, les autorités ont mis en place des distributions et les populations ont fabriqué elles-mêmes des masques en tissu. Notre correspondante a commandé des masques à des couturières Karen car pour ces dernières, en ces temps difficiles, ce travail leur garantit un petit salaire !

Suite aux dons reçus à l’issue de notre premier appel, un deuxième virement (600 euros) sera envoyé à notre correspondante d’ici peu. Un grand merci aux personnes ayant répondu à notre appel!

Si vous aussi vous voulez participer à cette campagne de soutien, merci de nous envoyer vos dons par chèque à ICRA 246, Av. V. Hugo  F-94120 Fontenay (avec mention soutien Karen au dos) ou par virement bancaire (coordonnée bancaire; IBAN : FR76 3008 7336 6500 0222 6540 180; code BIC : CMCIFRPP) avec vos coordonnées postales (pour l’envoi du reçu fiscal) et en mentionnant soutien Karen en message. Par avance merci!

Illustrations : distributions de riz aux réfugiés Karen, avril-mai 2020.