Agir avec les peuples oubliés ICRA International


Bolsonaro décrète l'Amazonie ouverte à l'industrie sucrière

Le Brésil veut produire toujours plus d'agrocarburant pour sa consommation et pour l’exportation. Dans le cadre d’un accord de libre-échange négocié en 2019, les importations d’éthanol dans l’UE devraient être multipliés par seize. Le président Bolsonaro a désormais autorisé la culture de canne à sucre en Amazonie et au Pantanal.

Le dernier numéro d'Ikewan

Au sommaire du numéro 111 d’Ikewan, Le journal des Peuples Premiers, un thema sur l’extractivisme en terres autochtones avec notamment un article sur les Bagyéli du sud-Cameroun menacés par l’extension des plantations de palmiers à huile et d’hévéas.

En savoir plus

Chiapas : il y a 26 ans, le début de la guerre contre l'oubli

Le 1er janvier 1994, les zapatistes occupent par surprise cinq villes du Chiapas et donnent à connaître au Mexique et au monde entier leurs revendications : travail, terre, alimentation, santé, éducation, indépendance, liberté, démocratie, justice et paix. En 1996, les Accords de San Andrés doivent permettre la reconnaissance du droit à l’autodétermination des peuples indigènes du Mexique.
Sans surprise, ils ne seront jamais respectés par les gouvernements successifs. Depuis, dans une situation de contre-insurrection permanente, l’EZLN et les communautés zapatistes choisissent la voie de la construction de leur autonomie et de la mise en pratique unilatérale de leurs exigences. 



Une école du bien vivre chez les Shuars d'Equateur

Dans le but de pouvoir former les futures générations à leur culture et à leur autodéfense, une communauté Shuars Maikiuants d'Equateur a décidé de créer une école de vie. Située au sein même de leur communauté, l’école a pour but d’enseigner la culture shuar aux nouvelles générations.

Comme des ombres sur la terre

Myanmar, ex-Birmanie, depuis des décennies le pays est en proie à la guérilla car soumis à une dictature féroce. Parmi l’ensemble de la population birmane, les minorités ethniques sont encore plus victimes de répressions du fait de coutumes, langues, religions différentes. Dans le minuscule état Karenni, l’armée se livre à une véritable politique de “terre brûlée”, délogeant les habitants par la force, massacrant impunément dans le but d’avoir accès aux réserves énergétiques, hydrauliques de ces régions et d’ouvrir des voix d’échanges commerciaux avec les pays voisins...

Article en vente sur la boutique d'ICRA

ICRA International
246, av. Victor Hugo - 94120 Fontenay-sous-Bois - France
Tel : (33) (0)6 51 888 002 - Courriel : info@icrainternational.org