Agir avec les peuples oubliés ICRA International

+

Stop à l'avancée des monocultures d’arbres dans les pays du Sud

L’expansion des monocultures d'arbres à grande échelle qui détruisent des territoires sont une fausse solution au chaos climatique.
A l’occasion de la Journée internationale de lutte contre les plantations d'arbres en monoculture le 21 septembre, le WRM a publié une lettre pour dénoncer ces plantations dans les pays du Sud en solidarité avec les communautés qui résistent à l'occupation de leurs territoires. ICRA vient de signer cette lettre.

Il existe un réel danger d'une gigantesque expansion mondiale des plantations d'arbres en monoculture. Certains affirment que ces plantations sont une solution pour éviter le chaos climatique et la dépendance du monde industrialisé au pétrole, au gaz et au charbon.

Une grande partie de cette expansion devrait avoir lieu en Afrique, le continent qui présente « le potentiel de reboisement le plus rentable au monde », selon une étude de la Banque africaine de développement (BAD) et du WWF-Kenya.

Face à cette menace, un groupe d'organisations de pays africains, avec le WRM, publie une lettre ouverte qui vise à alerter les citoyens des pays du Nord sur le rôle que jouent leurs agences de développement dans la promotion de cette expansion. Ces structures utilisent l'argent public pour financer des entreprises, des consultants et des investisseurs afin qu'ils puissent continuer à faire des profits. Ils le font sans se soucier du grand nombre de violations des droits et des destructions que ces projets ont causés aux communautés rurales et aux terres, forêts et savanes dont elles dépendent.

Nous appelons à la solidarité avec les communautés qui résistent aux plantations industrielles d'arbres, afin qu'ensemble nous puissions exiger l'abandon de tout programme de reboisement basé sur de grandes plantations en monoculture.